top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPatricia BESSET-VEZIAT

Quel est le point commun entre la danse, l’empathie et le rangement des valises dans le coffre de la


Les personnes que j’accompagne, notamment dans un contexte d’insatisfaction professionnelle, de recherche d’emploi ou de repositionnement me disent souvent : « Je veux continuer à apprendre ». « Je veux voir autre chose ». « Sortir de ma zone de compétences »… Un autre métier, un autre secteur, une autre compétence à travailler.

Pour ouvrir le champs des possibles, je leur demande parfois s’ils veulent apprendre à danser, à développer leur empathie ou à optimiser le rangement des valises dans le coffre ! J’ai alors droit à un sourire moqueur, à un dodelinement de la tête ou à un « non mais tu vois bien ce que je veux dire ! ».

Je leur réponds alors que « Eux ne voient peut être pas ce que je veux dire » (avec un sourire moqueur !) : il y a tellement de choses qu’on ne pense même pas à essayer d’apprendre !


Voici une courte présentation de la Théorie des intelligences multiples de Gardner, psychologue et philosophe américain.


Je reviendrai dans de prochains articles notamment sur les types d’intelligence intra et interpersonnelles.


Théorie des intelligences multiples

En 1983 Howard Gardner, présentait la théorie des intelligences multiples.

Il distingue initialement sept types d'intelligences :


1. Linguistique

« Capacité à utiliser et à comprendre les mots et les nuances de sens ». Elle consiste à utiliser le langage pour comprendre l’autre et pour exprimer ses pensées.


2. Logico-mathématique

Capacité de logique, d’analyse, d’observation et de résolution de problème. Elle permet l’analyse des causes et conséquences d’un fait, l’élaboration d’hypothèses, la compréhension de phénomènes complexes, la manipulation des chiffres et l’exécution des opérations mathématiques.


Ces deux premières formes d’intelligence sont celles essentiellement travaillées à l’école. C’est celles que mesurent les tests de QI.


et les autres ?

3. Spatiale (ou visuo-spatiale)

« Capacité de trouver son chemin dans un environnement donné et d'établir des relations entre les objets dans l'espace ». C’est celle qui vous fait vous repérer en ville, qui vous aide à optimiser le rangement des valises dans le coffre….


4. Intrapersonnelle

Il s’agit de l’aptitude à faire de l’introspection, à regarder en soi, à analyser ses pensées, ses comportements et ses émotions. Et d’aller chercher de l’aide en cas de besoin. Elle permet de se comprendre, de connaître ses capacités, d’identifier ses forces et ses forces, ses désirs, et de comprendre ses réactions.


5. Interpersonnelle

Il s’agit de « la capacité de percevoir l'humeur, le tempérament, les motivations et les désirs d'autrui et d'y réagir de manière appropriée ». L’intelligence interpersonnelle permet d’agir et de réagir avec les autres de façon correcte. Elle permet l’empathie, la coopération, la tolérance. Et la résolution des problèmes liés aux relations avec les autres.


6. Musicale

Capacité de penser en rythme et en mélodie, de reconnaître des modèles musicaux, de les mémoriser, de les interpréter, d’en créer, d’être sensible à la musicalité des mots et des phrases.


7. Kinesthésique

Capacité d’utiliser son corps ou une partie de son corps pour communiquer, pour réaliser des tâches faisant appel à la motricité fine, pour apprendre en manipulant, pour faire de l’exercice physique, du sport, de la danse.


Gardner ajoutera ultérieurement les intelligences :

8. Naturaliste

« C’est l’intelligence qui permet d’être sensible à ce qui est vivant ou de comprendre l’environnement dans lequel l’homme évolue. C'est la capacité d’apprécier, de reconnaître et de classer la faune, la flore et le monde minéral. Cette capacité s’applique aussi, par extension, à l’univers culturel qu’il permet d’interpréter. »


9. Existentielle ou spirituelle

Aptitude à se questionner sur le sens et l’origine des choses ; à penser nos origines et notre destinée ; à se situer par rapport aux limites cosmiques (l'infiniment grand et l'infiniment petit) ou à édicter des règles ou des comportements en rapport aux domaines de la vie.

Une personne qui cultive cette intelligence voit sa vie comme ayant un sens, une mission qu’elle se doit de chercher, de découvrir et d’accomplir. Elle ressent le monde comme un tout où chaque être et chaque chose sont interconnectés dans le temps et dans l’espace.

31 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page